• Admin

Fête de l'Humanité 2018

Mis à jour : 23 oct. 2018

ACAF fut présente au stand de France Amérique Latine, pour dire non à l'austérité et à l'endettement, non à la criminalisation des luttes sociales, non à l'installation d'un état d'exception en Argentine!!

DÉBAT DE L’ACAF À LA FÊTE DE L’HUMA

Le 15 septembre 2018 l’ACAF a organisé, dans le stand de France-Amérique Latine à la Fête de l’Huma, un débat sur la situation en Argentine à la veille de la réunion du G20 à Buenos Aires, le 30/11 et 1/12, 2018. D’autres débats sur les situations au Brésil, en Colombie et au Vénézuela ont eu lieu ce week-end dans le même espace.

Intervenants : Max Dickmann (ACAF), José Muchnik (ACAF) et Marta Musić (commission internationale d’Attac France, membre de la « Asamblea No al G20 » (Non au G20) et du « Foro Feminista contra el G20 » (Forum Féministe contre le G20)).

Modérateur : José Eduardo Wesfreid (France Amérique Latine).

M. Dickmann a présenté l’évolution de l’économie argentine sous le gouvernement de Macri (fin 2015 jusqu’à aujourd’hui) à travers 7 graphes publiés début septembre 2018 par le Wall Street Journal. Ces graphes montrent de manière éloquente la dégringolade spectaculaire de l’économie du pays dans cette période, en suivant l’évolution de 7 variables macroéconomiques fondamentales : la dette externe, le taux d’intérêt de base de la Banque Centrale, l’inflation, la cotisation du dollar, la variation du PIB, le niveau de réserves de la Banque Centrale et l’évolution des actions des entreprises argentines dans les marchés internationaux.

·J. Muchnik a discuté les thèmes qui occuperont la prochaine réunion du G20 à Buenos Aires. Il a posé sous formes de questions quelques problèmes soulevés par ces politiques que affectent également beaucoup de pays assujettis à la politique néolibéral aujourd’hui dominante dans le monde entier.; à savoir :

(1) Finances, économie et société. Il a traité les conséquences dramatiques des politiques dites d’ajustement structurel et il s’est occupé du problème de l’évasion fiscale (« optimisation fiscale » dans la langue néolibérale), et posé la question : peut-il exister de démocratie politique sans démocratie fiscale ?

(2) Sur le thème politique, éthique et droits de l’homme Muchnik s’est demandé : la démocratie se réduit-elle à des élections ?; comment assurer le respect des principes démocratiques afin de garantir la participation populaire ?

(3) En ce qui concerne l’écologie la question posée est : comment empêcher le pouvoir financier et du grand capital de prévaloir sur la protection de l’environnement ?

·M. Musić venait de participer à Buenos Aires à assemblée du mouvement « No al G20 », un front d’organisations argentines, et a présenté ces activités La déclaration principale de ce mouvement, ou apparaît également la liste des organisations qui le forment, peut être consultée sur le lien

Le samedi 15, ACAF a participé d'une conférence débat au stand Féminisme et Communisme concernant les luttes des femmes dans le monde avec la participation du mouvement des femmes kurdes, d'une ex député tunisienne, une ex FARC colombienne ainsi que d'une représentante du parti communiste polonais.Nous avons été invités pour parler sur la campagne pour le droit à l'avortement libre, sûr et gratuit et sur l'ampleur de celle-ci malgré le vote négatif du sénat le 8 août dernier.














78 vues