Nous suivre sur les réseaux sociaux

  • Facebook - Black Circle
  • Twitter - Black Circle
  • YouTube - Black Circle

En Argentine, l'ancien président Macri a promis "la faim zéro" lorsqu'il a pris ses fonctions en 2015. Après quatre ans d'expérience néolibérale, le niveau de pauvreté et de faim a atteint des limites insupportables. La promesse de la faim zéro s'est transformée en famine pour la moitié. Bien qu'il soit difficile et douloureux à croire, dans l'un des principaux pays producteurs de denrées alimentaires, 50 % de la population souffre de malnutrition ou de faim.

 

Le droit à l'alimentation en tant que droit humain fondamental est reconnu comme tel par les principales organisations internationales (ONU, FAO, UNICEF...) mais cette formulation politique est restée lettre morte car la faim et la malnutrition dans le monde conservent leur caractère endémique.

 

Aujourd’hui  le nouveau gouvernement populaire dirigé par Alberto Fernandez a su prendre des mesures courageuses pour affronter la pandémie du Covid 19 qui frappe, plus cruellement encore, la partie de la population argentine déjà victime du chômage, de la pauvreté et de la famine. Si cette épidémie s’est mondialement répandue, les situations économiques, sociales et politiques de chaque pays révèlent d’énormes inégalités face à l’urgence sanitaire.

 

L’action du gouvernement argentin  a été saluée dans les médias internationaux pour la réponse rapide du président Alberto Fernandez qui a mis en place un confinement strict, alors que moins d’une centaine de cas avaient été testés positifs dans le pays.

Les politiques de protection sanitaire fut appliquée dès le début de la crise avec, entre autres par l’accès gratuit à des médicaments d’urgence, ont été complétées par des politiques de protection sociale:

 

• l’introduction de l’IFE, un revenu familial d’urgence d’à peu près 120 € (10.000 pesos) par foyer, dont les bénéficiaires sont prioritairement les familles en situation précaire;

• la distribution pour les plus vulnérables de cartes de paiement fournissant un accès gratuit à des aliments de base ;

• l’assouplissement de la perception des salaires et aides par la création de comptes bancaires simplifiés ainsi qu’un assouplissement du paiement des charges pour les PME (salaires, contributions sociales, etc.) ;

• le dépôt d’un projet de loi pour renforcer la fiscalité des grandes fortunes, afin d’aider au financement du système de santé ;

• la proposition d’une forte restructuration de la dette extérieure.

 

Mais ces actions décisives ne suffisent pas à combler les urgences déclenchées par la pandémie. Le nombre de demandes d’aide a explosé et dont seule une partie pourra être satisfaite par les mesures décrites (par exemple, 5,4 millions de personnes supplémentaires ont déjà obtenu l’IFE au-delà des 2,4 millions de personnes prévues initialement).

 

Face à cette situation, une extraordinaire Mobilisation Citoyenne s’est mise en place à travers tout le pays portées dans les quartiers par des associations populaires (« piqueteros », syndicats, religieuses et ONG). Aujourd’hui, les Cantines Populaires (« comedores » y « merenderos »), fruit du travail de ces organisations depuis des années, sont débordées et n’arrivent pas à répondre à la demande alimentaire.

Nous avons pu nous entretenir, le 14 avril, par video-conférence avec les responsables de certaines associations d’aide sociale afin de disposer d’une information directe de la situation sur le terrain et des besoins concrets des populations concernées. Dans la vidéo qui suit nous vous présentons leurs témoignages.

 

 

 

 

 

 

Les cantines populaires sont plus que des cantines populaires. Dans un contexte de crise grave, elles sont un lieu d’organisation sociale qui favorisent les dynamiques de solidarité et d'action collective entre les différents acteurs sociaux, elles permettent l'exercice d'expériences de mobilisation, elles constituent un lieu où se nourrit le corps humain mais aussi le corps social.

Face à l’urgence sanitaire et sociale, l’ACAF en contact avec des organisations sociales argentines, a décidé de les accompagner dans une dynamique solidaire et ainsi impulser rapidement cette:

Campagne de solidarité avec les cantines populaires de l’Argentine – 2020

 

L’ACAF appelle tous ses adhérents et amis à contribuer à cette campagne de solidarité.

Nos campagnes

Vérité et Justice pour 

Santiago Maldonado

Compte rendu final

ETAT PLURINATIONAL DE BOLIVIE  

 
 Ce document rassemble les plaintes recueillies en Bolivie entre le 28 et 30 novembre 2019 permettant de caractériser le coup d'état perpétré et d'exposer l'ensemble des violations/atteintes aux droits de l'Homme, sociaux, politiques et culturels.

Abriendo La Cancha

Fútbol feminista y vinculado al territorio

 

 

Abriendo La Cancha es una organización que trabaja en barrio Campo La Ribera, Córdoba capital. En época de pandemia, la escuelita de fútbol realiza una colecta para asistir a las familias de sus alumnas.

milagro-sala